Blog

Accueil/Comprendre le Yoga/Parlons Yoga : Swadhisthana chakra le siège de l’inconscient.

Parlons Yoga : Swadhisthana chakra le siège de l’inconscient.

Présentation de Swadhisthana Chakra :

Swa en sanskrit signifie soi et sthan: résidence, ce qui veut dire la résidence de soi-même. C’est le siège de l’ignorance, la demeure de l’inconscient personnel et collectif.
Ce centre est le second chakra, étroitement lié à Muladhara Chakra. Il est tout comme muladhara responsable de l’éveil de la Kundalini-Shakti (énergie potentielle latente qui repose à muladhara chakra). Swadhisthana était autrefois tenu comme le siège de la kundalini, mais il y eu un déclin dans l’évolution humaine, ce qui amena Mahakundalini(énergie suprême ou conscience) à siéger dans muladhara

Position et fonctions organiques:
Swadhisthana es situé tout prêt de muladhara en bas du sacrum au niveau du coccyx sous les organes génitaux. Son point de résonance ou ksetram se localise sur l’avant du corps au niveau de l’os du pubis. Ce chakra est associé au plexus nerveux correspondant aux organes génito-urinaires. Il est donc responsable de l’élimination de l’urine, ainsi que de la reproduction. Sa contrepartie à un niveau supérieur est bindu chakra situé dans le cerveau.

Physiologie psychique de swadhisthana chakra :

  • Koshas ou enveloppes du corps : Swadhisthana s’associe à pranamaya koscha c’est à dire le corps vital et pranique (ou énergétique).
  • Tattwa ou élément : Swadhithana est associé à l’élément eau de la nature.
  • Guna ou état de la nature : Tamas, l’inertie, la tendance à la paresse et la léthargie.
  • Vayu ou courant pranique dans le corps : De part sa position dans le corps swadhisthana est tout comme muladhara relié à apana vayu au travers duquel le prana s’écoule vers le bas. Mais le vayu principal de ce chakra est vyana vayu, qui dans le champ pranique, parcourt tout le corps.Ce centre est responsable de l’élimination de l’urine, ainsi que de la reproduction.
  • Tanmantra ou qualité sensorielle : Le goût.
  • Gyanendriya ou organe de perception : La langue.
  • Karmendriya ou organe d’action : Organes sexuels, reins et système urinaire.
  • Loka ou dimension, plan d’existence ou de conscience: bhuvar loka, le plan intermédiaire de la conscience spirituelle.

Symboles :
Son symbole est un lotus pourpre ou violet foncé à 6 pétales comportant un mantra (son) en sanskrit et s’inscrivant en lettres brillantes : bam, bham, bam. yam, ram, lam. Au centre du lotus se trouve un croissant de lune.

L’élément eau est représenté par la demi-lune formée par deux cercles ou yantras (forme géométrique). Le cercle le plus large forme la paroi extérieure du croissant de lune, il a des pétales tournés vers l’extérieur qui désigne la dimension consciente de l’existence. Le plus petit cercle forme la paroi intérieure du croissant, dont les pétales sont à l’intérieur, il représente la dimension intérieure. C’est le réservoir des impressions latentes et non manifestées des vies antérieures et celles de l’existence actuelle. Son véhicule est le crocodile blanc situé à l’intérieur du croissant de lune, il symbolise toute l’étendue de la vie inconsciente et le mouvement souterrain des karmas.

Son bija mantra (mantra germe ou son germe) écrit en blanc est Vam.

Swadhisthana chakra est gouverné par Vishnou qui préserve l’univers et la déesse Rakini qui contrôle le sang.

Psychologie de Swadhisthana :
Psychologiquement swadhisthana est associé au subconscient, donc au sommeil, à la vie végétative. Ce chakra est le fondement de l’existence individuelle. Il représente le mental inconscient dans le cerveau. Correspondant à l’inconscient et la conscience collective, il est le réservoir des samskaras (empreintes mentales passées) et des vasanas (désirs qui nous poussent à agir ou à penser). C’est-à-dire, l’étendue la plus ample et non consciente de la nature humaine. Swadhistana relève du domaine de l’inconnu car il stocke l’ensemble des karmas (actions) et des expériences antérieures, ainsi que les souvenirs génétiques de l’individu. Toutes les pulsions instinctives que perçoit le mental inconscient, arrivent par l’intermédiaire de ce chakra. Il est la cause des souffrances et de l’égarement, car les instincts primitifs et les pulsions animales y sont profondément ancrés. Il reflète les tendances animales dans muladhara chakra au début de la croissance de l’évolution humaine.

Alors que muladhara est l’expression manifestée de l’inconscient, swadhisthana n’extériorise aucune manifestation consciente. A ce stade, les samskaras et les vasanas sont relégués à l’état de germe dans l’inconscient collectif. C’est à dire que toutes les expériences vécues qu’elles soient bonnes ou mauvaises, s’inscrivent comme une suite d’événement, une force subconsciente, qui teintent votre conscience d’aujourd’hui. Tout comme les expériences du passé, ont pu s’amasser, sans que nous le sachions de manière consciente. Nous n’avons donc pas conscience qu’elles influencent directement notre comportement, nos attitudes et nos réactions au quotidien. Si vous vivez une expérience désagréable cela vous affectera et cette impression demeurera dans toutes autres situations similaires, même si le contexte est différent. Également, tout ce que nous vivons dans notre milieu relationnel s’inscrit systématiquement dans la mémoire. En fait, toutes les perceptions et expériences que nous vivons de manière consciente ou inconsciente sans être analysées, s’enregistrent instantanément et s’accumulent dans une certaine strate du mental. Toutes ces impressions aussi communes soient elles, qui sont amassées automatiquement dans votre conscience, forment l’inconscient total.

L’éveil de Swadhisthana et tendances psychiques :
Dans le kundalini yoga swadhisthana chakra est un obstacle substantiel. Cette réserve de karmas amoncelée dans l’inconscient est une entrave à l’ascension de la kundalini après l’éveil initial à muladhara. La masse karmique, obstruant son passage la repousse et la contraint à retourner dans son état de sommeil originel. L’éveil de ce centre est une épreuve difficile car tous ces karmas ne font pas partie de la sphère de l’analyse. Ils n’ont quasiment pas de forme, mais sont très puissants. Ils sont comme des vieux objets qu’on accumule au fond d’un grenier, à mesure que le temps passe, ils se dégradent et n’ont plus la même apparence. Toutes ces données subconscientes constituent le karma collectif de l’inconscient, stocké à swadhisthana. Ce centre n’est pas à considérer uniquement comme un processus inactif ou en sommeil car il est indéniablement plus dynamique et plus puissant que la conscience normale. C’est pourquoi lors de l’éveil à swadhisthana, l’individu est très perturbé et déstabilisé, il ne comprend pas ces impressions qui sont d’habitude inhérentes à un déséquilibre du mental.

Lorsque la kundalini est dans swadhisthana chakra, alors la purification de ce centre commence et les dernières traces du karma s’effacent. L’aspirant élimine les samskaras négatifs qui s’expriment d’eux mêmes, en se manifestant sous forme de colère, de peurs, de passions, de fantasmes sexuels. Il est aussi submergé par la léthargie, la dépression et une forte envie de dormir. En fait c’est comme si tous vos vieux démons remontaient à la surface du plus profond de votre personnalité en vous mettant face à vos tourments, vos tentations et vos désirs insatiables. Cette force négative existe bel et bien au plus profond de chacun d’entre nous et c’est d’elle que se crée l’illusion. C’est l’exemple de ce qui arriva au seigneur Boudha assis sous l’arbre Bodhi dans l’attente de l’illumination. Il fait face à Mara la déesse tentatrice et démoniaque qui provoque les derniers stigmates du désir et de l’attraction subsistant encore en lui. La montée et l’explosion de la kundalini à swadhisthana correspond à l’éclatement du germe de vie, au cycle humain des naissances et des renaissances. C’est l’abolition de la loi de cause à effet responsable du karma, dont la souche se trouve à swadhistana chakra.

On peut en déduire que seule une personne humble, sincère, courageuse et douée d’une volonté à toutes épreuves, peut dans sa démarche spirituelle, braver la tentation et comprendre ce que signifie ces expériences du purgatoire. Car aussi minimes soit les fluctuations de la kundalini, elle risque de retomber dans le gouffre de muladhara et l’éveil en sera encore plus difficile. Pourtant, cet éveil est indispensable à l’évolution spirituelle de l’aspirant. Pendant les étapes de la sadhana (pratique et recherche spirituelle), il observera comme un témoin les différentes situations de la vie. Tout en restant bien détaché, il passera par une étape d’auto analyse quant à son comportement en général avec ses aversions, ses attirances, ses peurs, etc… La force de vairagya (le détachement) lui sera indispensable, surtout face aux plaisirs et lorsqu’il s’interrogera à comment les assouvir à tout âges de la vie, avec les moyens qu’il a pour le faire. Car quand le corps est trop vieux il ne peut plus les savourer, seul reste le mental qui en garde le goût. C’est une vérité et une grande sagesse que d’accepter que tous les plaisirs ne peuvent jamais être assouvis au cours d’une vie, voir même de millier de vies. Cette compréhension permettra le passage de la kundalini sans risque et rapidement, sinon swadhisthana restera une porte blindée à franchir.

Lors du passage de swadhisthana le désir sexuel s’extériorise fortement sous forme de fantasmes. Après que cette étape ait eu lieu, il se peut que momentanément il n’y ait plus d’attraction sexuelle, cela indique que la kundalini est passée à swadhisthana. Mais cette absence de désir sexuel n’est pas supprimée définitivement. La sexualité persistera a un état latent, en effet notre être mental est ainsi fait qu’il refoule automatiquement les expériences, cela fait partie de notre constitution. En yoga, les désirs et la conscience sexuelle se manifestent à n’importe quel stade de l’évolution. Et même après l’étape de swadhisthana, la conscience sexuelle perdure car elle est du ressort de l’énergie vitale, cette force de vie qui engendre le processus de l’évolution spirituelle. Le sexe est un développement particulier de l’énergie et cette énergie peut s’exprimer de différentes façons tout au long du processus. Il n’est donc jamais transcendé? Et bien non! Parce qu’il sera omniprésent dans toutes les étapes supérieures de l’évolution de la conscience.

Bloquée dans les centres du bas à muladhara ou swadhistana, la kundalini occasionne une sexualité perturbée. Si elle se libère, cette énergie est sexuelle et épanouie quand elle agit dans le physique au niveau de muladhara et swadhisthana. Dès qu’elle se dirige dans les centres plus élevés de la conscience, elle prend tout son sens! A manipura chakra elle révèlera l’action et permettra l’éveil, sur anahata chakra elle se présentera sous forme de dévotion, d’amour inconditionnel et enfin à ajna chakra sous forme d’union ou de conscience. Toutes ces manifestations sont des formes sublimées de l’énergie sexuelle!

A muladhara et swadhistana l’énergie est sous forme de matière parce qu’elle s’exprime par le corps physique. C’est sa forme la plus grossière, mais dans son stade le plus élevé, elle se transforme en pure énergie. Quand matière et énergie se fondent l’une dans l’autre pour n’en faire qu’une, alors la conscience se manifeste.
L’éveil de swadhisthana induit l’absence de peur de l’eau, l’éveil de la connaissance intuitive, la conscience des entités astrales et la possibilité de satisfaire ses désirs ou ceux des autres. Il est très important de purifier et d’éveiller swadhisthana chakra, pour que les siddhis ou pouvoirs psychiques associés à ce centre s’expriment de façon positive. Sinon l’être humain reste dans sa configuration la plus primaire et bestiale et il sera gouverné par avidya ou l’ignorance, donc la peur et l’égoïsme.

Pour obtenir cet éveil de swadhisthana, les techniques du Hatha Yoga comme les asanas, le pranayama et la méditation sur ce centre seront pratiqués quotidiennement. Une alimentation végétarienne est fortement recommandée et bien sûr, les conseils d’un bon guide.

Article écrit par Anne France Saunier tous droits réservés.

 

Written by

The author didnt add any Information to his profile yet