Yoga

Accueil/Yoga

Raja Yoga : pourquoi et comment pratiquer les asanas?

Dans le sens traditionnel du terme asana signifie position du corps stable. L’asana doit être stable pour que la conscience du soi ou l’énergie cosmique s’installe dans son réceptacle et s’y établir.  C’est uniquement dans cette condition d’immobilité et de stabilité physique et mentale que le corps peut recevoir les plus hauts niveaux de conscience-énergie.
À l’époque traditionnelle des grands yogis, le yoga était enseigné comme une science, il n’était pas galvaudée et dénaturé comme cela se passe à l’heure actuelle. Une seule posture était enseignée, la posture assise pour méditer. L’enseignement se faisait de guru à disciple. Le yoga commence au moment où la conscience individuelle fusionne avec la conscience cosmique, cela était pour les yogis d’antan et toujours aujourd’hui, l’expérience du yoga qui permet de faire l’expérience du silence où la qualité du soi se révèle et aboutit à la connaissance du soi cosmique.
C’est seulement plus tard que les postures ont été enseignées.  Le premier adepte historiquement connu, des « yogasanas » est le grand hatha-yogi Goraknath. Les yogis de l’époque demeuraient à l’écart de la société et vivaient reclus dans l’austérité, dans les  montagnes ou dans les forêts. Ils menaient une vie simple en puisant dans la nature de quoi se substanter.

Raja Yoga : Comprendre les Yamas

Le mot yama dans son sens le plus profond signifie : l’administrateur. Les yamas représentent donc l’administrateur du yoga et permettent le contact avec le soi. Ils sont les qualités du soi cosmique, présent du début jusqu’à à la fin de l’expérience du Yoga parce que le samadhi est l’expérience du soi stabilisé. . Au début c’est l’expérience du soi ponctuel qui progresse graduellement dans notre existence à travers la pratique des méthodes du Yoga. Yama est aussi associé aux cinq qualités du soi cosmique. Ce sont des lois universelles et aussi les qualités fondamentales de l’administrateur du yoga. Il y a cinq yamas et cinq niyamas. Les yamas sont les qualités fondamentales au niveau du soi cosmique et les niyamas sont les qualités fondamentales associés à notre processus d’incarnation et notre manifestation sur le plan terrestre au niveau de l’âme individuelle.
Les cinq yamas représentent sont des qualités comportementales et sociales qui se développent spontanément à travers l’expérience du yoga. Dans les écoles de Yoga cela est présenté comme des codes ou des règles d’éthique comportementale et sociale à mettre en pratique au niveau mental. C’est une vision très restrictive de la réalité du yoga dont le but est la libération! Cela voudrait dire que lorsque nous commençons une pratique de yoga nous devrions en quelque sorte, nous soumettre à une règle plus ou moins semblable à celle des 10 commandements. L’expérience spirituelle du yoga ce n’est pas de mettre en pratique des règles artificielles des éléments qu’on ne vit pas. Ce sont des qualités qui se développent en nous spontanément au fur et à mesure, dans le contexte de l’expérience du yoga. C’est une expérience qui transforme de l’intérieur et qui nous amène de plus en plus agir en accord avec les grandes lois fondamentales de l’univers et de la nature. Il est impossible de se transformer en s’imposant des comportements qui ne nous ressemblent pas ou qui ne correspondent pas à notre niveau de conscience. Donc cette vision des écoles de yoga amène à se comporter de manière antinaturelle. Les yamas ne sont pas des règles mais des qualités de conscience qui se développe au fur et à mesure de l’expérience spirituelle. C’est-à-dire l’expérience de l’union le contact avec le soi qui nous permet de grandir dans la lumière intérieure durant notre vie et notre existence.

Raja Yoga : comprendre les niyamas

LES 5 NIYAMAS :
Ce ne sont pas des règles mais des qualités de la conscience individuelle associées à notre réincarnations afin d’établir le contact avec le SOI supérieur et d’éclairer notre vie. Les 5 niyamas sont donc les qualités de l’âme individuelle sur le plan terrestre et qui se développent au fur et à mesure de la pratique du yoga. Ils sont associés à la discipline personnelle et l’hygiène de l’aspirant et vont l’aider tout au long de la sadhana. Tout comme les yamas ils sont toutes fois plus orientés vers le développement personnel et ont attrait à l’éthique. Ils réduisent les conflits mentaux et les émotions pour tranquilliser le mental de l’individu et préserver son énergie. Les Niyamas sont des principes qui permettent de vivre en développant la bienveillance au quotidien ce qui aura un impact sur les actions, les choix et le comportement de l’individu.

Raja Yoga : comprendre l’Ashtanga Yoga de Patanjali:

Le système du Raja Yoga

Le raja yoga s’adresse à tous, quelque soit la nature de l’individu. Comme le Yoga des Védas il vise au contrôle de l’énergie et il délivre des outils pour y parvenir. Il implique une vie spirituelle élevée, il transforme le caractère d’une personne en fonction du but spirituel qu’elle vise. Ce yoga  guide sur le chemin de la sadhana et place le pratiquant dans l’action ou la qualité raja pour transcender tamas cette qualité d’inertie et de lourdeur source d’inconcience afin d’accéder à satva la qualité d’équilibre et d’union. Il pousse à agir dans la vie, à oser vivre des expériences qui induisent la connaissance car l’inertie est source d’ignorance et donc de souffrance. Ce Yoga propose une méthode pour discipliner le mental, pour la concentration, la méditation et procure l’éveil afin de laisser place à une conscience supérieure. Quiconque pratique le raja yoga est transformé et n’aura plus jamais la même vision du monde. La sadhana du raja yoga procure les moyens d’affiner notre perception et nos sens. Elle donne progressivement accès à la connaissance intuitive qui permet de sortir de l’ignorance ! Le Raja Yoga propose par la pratique et une réflexion soutenue sur la vie en tant que philosophie, de mettre en lumière sur le mental inconscient, une prise de conscience du manque de prise de conscience. Ce Yoga cible un mental apaisé pour une attention accrue qui naturellement mène à la méditation en produisant l’éveil. Quiconque pratique le Raja Yoga accède à conscience supérieure et à une transformation profonde et n’aura plus jamais la même vision du monde.

Les Upanishads du yoga

Les Upanishads sont un ensemble de textes philosophiques qui forment la base théorique de la religion hindoue. Il y en a 108 et sont  rédigées en sanskrit , elles sont en rapport avec tous les aspects du yoga. Elles traitent surtout de la partie ésotérique de celui-ci. Certaines d’entre elles donnent une description de la physiologie psychique du yoga et traite du système des chakras et des nadis qui est associé à l’éveil de la kundalini. Elles font également le lien entre l’école du Nord le Védisme et celle l’école du Sud le tantrisme.
Les Upanishads contrairement au Védas considère l’être humain individuellement et non plus comme dans les védas faisant parti d’un réseau de devoirs sociaux.

Les Védas

 

Les védas sont remplis de sagesse spirituelle. Ses auteurs étaient des figures spirituelles de l’époque. Certains pensent que la science du yoga est beaucoup plus ancienne que les Védas eux même. Le terme Yoga remonte à l’époque des premiers Védas, il y a environ de 4000 ans !
L’Inde est la terre d’origine du yoga : son histoire est étroitement liée à celle de la civilisation de la vallée de l’Indus dans la région du Mohenjodaro qui est devenu le Pakistan. Lors de fouilles archéologiques à Harappa et Mohenjodaro parmi les ruines de ce site des petites gravures et statues ont été trouvées représentant Shiva et sa parèdre Parvati accomplissant diverse asanas de yoga. Ce qui indiquent qu’il se pratiquait déjà sur la planète à cette époque. Le Veda exprime aussi la loi.

La Bagavad Gîtâ


La Bhagavad Gîtâ est issue du Mahâbhârata, c’est l’un des grands poème épique fondateur de l’hindouisme avec le Ramayana. Le Mahâbârata conte la vaste épopée de la mythologie hindoue et la grande histoire des Bharatas de la lignée des rois et des sages du pays de « Bhârat » (nom véritable de l’Inde). C’est une saga mythico-historique, qui a inspiré la philosophie indienne. Elle relate des grandes guerre qui se seraient déroulés environ 2 200 ans avant notre ère entre deux branches d’une famille royale : les Pandavas et leurs cousins, les Kaurava, pour la conquête du pays des Arya, au nord du Gange.
La Bhagavad Gîtâ est un poème comme une perle au coeur du Mahabharata. Elle conte l’histoire de Krishna, huitième avatar de Vishnou (identifié comme une manifestation du Brahman) qui se fait le cocher du char d’Arjuna, un prince guerrier du clan des Pandavas. Tous deux sont sur le champ de bataille de Kurukshetra entre deux armées prêtes à combattre.

Le mantra yoga

OM

 

Le mantra yoga utilisent des chants ou la répétition silencieuse de phonèmes mystiques. Ces sons perçus pendant la méditation des yogis et des rishis se sont transmis de  génération en génération.  La répétition consciente du son ou mantra va calmer le mental et absorber la conscience, jusqu’à ce que le mantra se manifeste spontanément de lui même. Si il se fait avec dévotion et une concentration soutenue il permet de se transcender.

Yoga respiration : La respiration alternée : 1ère étape.

cours-yoga-paris-pranayama

 

 

 

 

 

 

La respiration alternée : la purification du réseau psychique.

Ce pranayama propose plusieurs niveaux de pratique du plus simple au plus exigeant. La respiration alternée est la technique de purification des nadis, elle amène l’équilibre des hémisphères droit et gauche du cerveau. Elle implique l’expiration et l’inspiration par une narine puis l’autre en alternance et peut inclure dans les étapes avancées une rétention à poumons pleins après l’inspire et ou une rétention à vide après l’expire.

Première étape de la technique :

Asseyez vous en sidhasana, padmasana ou sukasana le dos droit depuis la base de la colonne vertébrale jusqu’au sommet de la tête cette posture permet de respirer librement. Assurez vous du confort de la posture et du bien-être intérieur avant de commencer. Fermez les yeux et posez les mains en jyana mudra sur les genoux. Préparez vous mentalement à l’exercice qui va suivre.

Bhakti Yoga

En sanskrit. « Bhakti » signifie dévotion, de la racine Bhaj qui veut adorer ou servir.
Ce yoga se réfère à plusieurs textes qui appartiennent à la philosophie indienne : le Bhakti Sutra, la Bhagavad-Gita et aussi le Yoga Sutra.
Pratiquer le bhakti yoga c’est faire preuve de dévotion, d’une grande piété et d’une grande vénération envers une déité, un maître ou quelque chose qui va susciter de fortes émotions. En utilisant l’affectif , le bhakti canalise toute cette énergie émotionnelle et la met en œuvre au service de l’objet de sa dévotion.

Nasikagra drishti ou Agokari mudra

agochari-mudra

Nasikagra drishti veut dire l’attitude inconnue.

Cette pratique est aussi connue sous le nom de agokari mudra :  concentration sur la pointe du nez. C’est une technique de hatha yoga qui éveille directement la kundalini à mulhadhara chakra.
Avec les yeux mis clos et le mental stabilisé sur la pointe du nez , la lune (ida) force mentale et le soleil (pingala) force d’action suspendus et le corps immobile en siddhasana; ce mudra  permet d’atteindre jyoti,  la forme de la lumière infinie et radieuse.